Une moto en kit – Accident avec ma ER-6F (moto)

Après avoir décrit les motos que j’ai possédé par la passé, voici un petit article sur ce qui est arrivé à mon ER-6F (Kawasaki).

Mon ER-6F à Super-Besse, en Auvergne

Le contexte :

Aujourd’hui, il fait beau, nous sommes le 1er juin. Avec Fred, nous décidons de nous rendre en Bourgogne, en passant par le lac des Settons (Morvan). Fred me suit sur son VFR.
Pour ne pas arriver trop tard, nous décidons de prendre l’autobeurk jusqu’à Avallon.

L’accident :

Nous sortons d’Avallon, en direction de Lormes / Château-Chinon, via la D944.
Nous passons le panneau de sortie d’agglomération d’Avallon, juste derrière un panneau annonçant une suite de virages sur 15kms.
Et le premier, à droite, est fatal !
Je prends mon virage et juste avant la sortie de la courbe je vois une voiture (C4) en face !

Je freine, la moto se redresse…au Scala, je dis à Fred « je vais me la prendre, je vais me la prendre, je vais me la prendre »… je vois la voiture se rapprocher…et là, trou noir…et BOUM…ce sont les deux souvenirs que j’ai de l’accident.
J’apprendrai après que j’ai attéri sur la capot de la voiture pour tomber au sol sur le côté de la voiture.

Je suis au sol, mes souvenirs sur un espace temps d’environ 45 minutes (jusqu’à l’arrivée des pompiers) sont peu nombreux…J’entends Fred qui dit que les voitures passent trop près de moi…je vois des pieds passer près de ma tête…et…Fred me demandant si je peux me lever…

J’ai terriblement mal au ventre, ça me brûle…le genou aussi me fait mal.

Les souvenirs reviennent à peu près correctement quand je suis dans le camion des pompiers.
J’explique au pompier qui est à mes côtés que j’ai mal au ventre, mais que la douleur descend au niveau des adducteurs…j’ai vraiment mal !
Il sort du camion et revient peu de temps après…il a pris des photos avec son téléphone qu’il me montre, en me disant, c’est normal que vous ayez mal…regardez !

Je vois le réservoir de ma moto complètement enfoncé ! Au lieu d’être bombé (comme il l’est en temps normal, il y a un creux ! Maintenant, je vous plains messieurs quand cela vous arrive !

Je suis finalement amenée à l’hôpital d’Avallon… la suite après quelques photos !

ER-6F au sol, avec le réservoir enfoncé
ER-6F au sol, de face
ER-6F, guidon tourné, roue avant tordue mais bulle intacte !
Neman et guidon…il a tourné de 90 degrés vers l’avant !
Je suis passé par dessus la bulle sans la casser !

Les symptômes :

J’ai mal au genou, mal à la main (comme si le pouce avait été retourné), au ventre et adducteurs et une perte de mémoire.

A l’hôpital, je n’aurai droit qu’à de simples radiographies ! Pas d’IRM, pas de scanner, rien !
Au bout d’environ 2 heures, un médecin viendra me voir pour me dire : « Vous n’avez rien ! Si vous pouvez vous lever, vous pouvez partir ! »
Nous repartons donc difficilement, je réussis péniblement à monter sur le VFR de Fred pour rentrer !

Sauf, que je n’avais pas « rien » !
J’ai eu une rupture du ligament croisé postérieur du genou (IRM passé 2 semaines après l’accident), une fracture du plateau tibial (au niveau du genou, divers hématomes au niveau de l’entre-jambe, un pouce douloureux (pas d’IRM passé).

J’avoue que je me pose encore la question du pourquoi l’hôpital d’Avallon n’a pas fait plus d’examens (et s’est cantonné aux radios !), voir même pourquoi je n’ai pas eu d’examen au niveau de la tête en sachant qu’elle a tapé au sol et peut être même le véhicule (et perte de mémoire) !

Le RDV à la gendarmerie :

J’avais RDV à la gendarmerie afin que le gendarme réalise son enquête. Ce dernier m’expliquait que ce virage est dangereux et connu…qu’il y a déjà eu des morts à cet endroit, et a conclu par cette phrase qui me fait toujours halluciner « On le sait, ceux qui prennent le virage vers l’intérieur sont déportés vers l’extérieur et ceux qui viennent à l’extérieur coupent le virage…du coup, ça frotte…et un jour ça tape ! »
Pourquoi ce virage, s’il est connu comme accidentogène, n’est-il pas signalé voir pas plus signalé que les autres (puisqu’il est dans une suite de tournants) ?
J’ai aussi eu la phrase du gendarme suivante : « Vous avez eu de la chance, de l’autre côté de la chaussée, il y avait des arbres et en contrebas une rivière ! » (je précise qu’évidemment il n’y pas de protection).

La suite de l’histoire :

Pour la petite histoire, 3 mois après l’accident, j’ai reçu un courrier du greffe du tribunal d’Auxerre, me demandant un paiement de près de 300€ pour vitesse excessive ! C’est magnifique car personne n’était là pour voir ce qui s’est passé, j’ai pris le virage à peut être 60/70, une voiture est en face de moi (sur ma file) et c’est moi qui paye ! Car c’est bien connu, ce sont toujours les motards qui roulent vite !

Bref, tout cela n’est qu’une mauvaise histoire, cela aurait pu être bien pire…
Ma moto, elle, finira à la casse, le cadre ayant perdu environ 15 cm de longueur…pour l’expert, les frais de réparation s’élèveraient à 7800€ (j’ai acheté la moto neuve à 6800€).
La C4, elle, repartira sur un plateau !

Merci à Fred pour tout ce que tu as fait, pour ton soutien et ton aide. <3

Laisser un commentaire