Casque Schuberth S2

Suite à mon accident avec l’ER6F, j’ai dû me racheter un casque puisque le précédent avait bien souffert !

J’ai un modulable (Airoh SV55S), mais honnêtement, j’ai tendance à vouloir ouvrir le casque et le laisser en position « jet » pour rouler en ville….sauf que j’ai bien vu ce que ca pouvait donner d’avoir un accident, et que je n’ai pas envie qu’on me fasse de la chirurgie réparatrice.
Alors, pendant les soldes, j’ai opté pour l’achat d’un intégral, même si je risque de souffrir en Corse de la chaleur.

Arrivés avenue de la grande armée (Paris), chez Spead Wear Etoile, j’hésite entre 2 modèles…un Shoei XR1100 et le S2 de Schuberth.

Fred me conseille un Schuberth puisque lui en possède déjà un (le C3). Il ne m’en fait que des éloges. Du coup, malgré une différence de prix entre les 2 d’une trentaine d’euros, j’ai quand même envie de pencher vers le Schuberth, surtout au prix de 369€.

Casque, moto, Schuberth S2
Casque Schuberth S2 (Source : Automotoracing)

Au final, j’opte pour le S2, et j’en suis super contente.
Après il est vrai que je compare avec ces casques que j’ai eu par le passé qui étaient plutôt bruyants…et qui faisaient de la buée !
Du coup, dans celui-là, j’ai une très bonne insonorisation et je n’ai plus de buée. C’est quand même autre chose que de rouler avec la visière fermée en plein hiver ! 🙂

Pour le poids, je le trouve léger (1,450 grammes (+/-50g) en taille M). L’angle de vue est plutôt large, donc grand champ de vision. Une visière pare soleil bien pratique, mais dommage que la buée s’y mette quand on garde la visière principale fermée.

Les caractéristiques constructeur : 

  • Matériau de la coque: Fibre S.T.R.O.N.G.
  • La technologie de la coque du casque de SCHUBERTH permet un poids faible
  • La fibre de verre associée à une résine spéciale est comprimée sous vide à haute pression pour former la coque du casque qui est exceptionnellement solide.
  • Réalisé avec une mousse EPS spéciale optimalisée
  • La mousse complexe multizone permet une absorption optimale des chocs
  • Système de coussinets COOLMAX®, entièrement amovible et lavable (lavage à la main, 30°C)
  • Ajustable pour été/hiver
  • Anti-allergénique
  • Anti-bactérien
  • Fermeture à cliquet micro-lock
  • Visière Pinlock® (« Position Ville » pour une aération maximale lors de déplacement lent)
  • Seulement 85 dB(A) à 100 km par heure (avec motos sans carénage)

Mon avis sur le casque Schuberth S2 :

Les + du casque : les encoches pour positionner des écouteurs d’intercoms (ex : Scala), insonorisation, pas de buée, la visière pare-soleil.  

Les – du casque : le prix (heureusement qu’il était en solde), la sangle d’attache (je n’ai pas encore l’habitude de ce système).

Je conseille ce produit qui me change la vie au vu de mes précédents casques (Shoei, AGV…). Dommage que Schuberth fasse des casques si chers, mais il faut savoir investir dans la qualité 😉

Retour d’expérience, 1 an après:

C’est un super casque. Plutôt bien insonorisé et confortable.

Parce qu’il faut bien se plaindre de quelque chose, la languette sur le dessus du casque pour l’aération est très dure (en tout cas sur le mien).

De plus, la visière solaire fait bien son boulot sauf que Schuberth n’a pas pensé à la buée sur la visière solaire. Exemple ce matin (5 degrés), je roule visière fermée (et solaire rangée), tout va bien, pas de buée. Sauf que d’un coup, j’ai le soleil de face, je baisse la solaire, et là, plein de buée, je ne vois plus rien…pour le coup, heureusement qu’il n’y avait pas de voiture devant…ça peut surprendre.

Les petites pates sur le côté de la visière (elles tiennent cette dernière) sont fragiles, nous avons eu des surprises en Corse à cause de cela.

Dans l’ensemble, je suis ravie par ce casque, la preuve, j’ai acheté le modulable de la même gamme, le Schuberth C3.

Laisser un commentaire