Le GPS : TomTom Rider

Le GPS…quelle belle invention aussi !
Pour le coup ca faisait un moment que je voulais un TomTom, juste pour l’avantage de l’option « Routes sinueuses ».

Je n’ai donc eu qu’à comparer les prix…et j’ai donc opté pour une commande sur Amazon…J’ai pris le pack TomTom Rider Premium Pack cartographie à vie Europe 45 pays…pour la « modique » somme de 407,45€ dont 8,33€ de frais de port !

Clairement ca n’est pas donné…mais ça reste un investissement sur du long terme (en tout cas je l’espère !). Le choix de la cartographie Europe est évidemment fait en fonction de notre envie de faire le tour d’Europe dans les années à venir.
La commande est passée le 7 janvier et reçue le 10 janvier.

Pack TomTom Rider

Dans le pack, j’ai le câble du TomTom, qui sert de le connecter à un ordinateur et aussi au chargeur, le mode d’emploi, le TomTom, le support moto et les anti-vols qui vont avec.

L’installation est facile, mais il est clair qu’il faut faire un branchement avec la batterie de la moto, si on veut que le GPS se charge en roulant.

La pose du support et des antivols est facile. Je l’ai fixé sur le guidon de la XJ6, et l’emplacement du GPS ne me gêne pas pour la conduite. Par contre il est clair que sur le VFR, le guidon ne permet pas de fixer le GPS de la même façon.

GPS TomTom Rider sur mon XJ6

Niveau utilisation, le TomTom Rider est plutôt intuitif et simple d’utilisation. Par contre, mettre des roadbook dessus est un peu compliqué ou plutôt relève d’une compétition de gymnastique !

Je m’explique…Pour faire un roadbook, j’utilise Google Map (qui me parait plus agréable que le logiciel Tyre, proposé avec le TomTom). Ensuite, je transfère le lien de google map vers Tyre, qui retranscrit approximativement mon tracé…et ensuite, il faut demander à Tyre de nous convertir le fichier…et d’exporter le fichier vers le GPS. Et normalement, maintenant vous avez votre roadbook.

Ensuite, j’ai vaguement testé l’enregistrement d’un tracé en roulant…et à moins de n’avoir pas assimilé le principe, j’ai dû cliqué sur le GPS en roulant pour enregistrer un certains nombre de points afin que mon TomTom garde un semblant de tracé… Bref pas super pratique (le fait de devoir sans cesse cliquer sur le GPS au lieu de conduire !).

Malgré tout, je suis relativement contente de mon achat, même si je trouve le prix excessif !

Mon avis sur le GPS TomTom Rider :

Points positifs : Routes sinueuses, simple d’utilisation, montage facile, utilisation avec le gant de moto facile

Points négatifs : Prix, Enregistrement de parcours fastidieux, Création de roadbook digne d’un grand sportif, parfois un peu lent entre le moment où on tape une adresse et l’apparition de l’adresse sur l’écran (temps de latence)

Je ne sais pas vraiment si je dois le conseiller, mais en tout cas, un comparatif de GPS mérite d’être mieux étudier que je l’ai fait…à moins que vous souhaitiez comme moi à tout prix le mode routes sinueuses ! Il existe sans aucun doute de très bon GPS moto qui vous fourniront des cartes France / Europe à un meilleur rapport qualité / prix !

2 commentaires sur “Le GPS : TomTom Rider

Laisser un commentaire