J3 – Rafting sur la Tara (Départ de Scepan Polje)

Aujourd’hui, c’est rafting dans les gorges de la Tara !
Nous partons de l’hôtel à 6h15 car nous avons pas mal de route (180 kms) et que le rafting est à 10h.

Au départ, 15 degrés et au fur et à mesure où nous avançons, la température tombe même à 2 degrés !

Paysage sur la route

Sur la route, pas mal de paysages sympas, avec des ravins d’un côté, des ravins de l’autre, des lacs, mais aussi le barrage de Mratinje (Brana Mratinje) qui est impressionnant !
D’un coté le lac artificiel (lac Pivsko – Pivsko Jezero, jusqu’à 180 mètres de fond) et de l’autre la vallée et son torrent. Une hauteur vertigineuse ! 220 mètres !

Barrage de Mratinje
Gorges de la Piva
Gorges de la Piva
Lac Pivsko
Lac Pivsko
Lac Pivsko

Ensuite une série de tunnels creusés dans la montagne…56 en tout…attention aux nids de poules (les tunnels ne sont pas éclairés).

Nous avons donc rendez-vous au rafting de Tara-grab. Pour y accéder, il faut emprunter un chemin caillouteux de 3,5 kms…autant dire que la Fiesta a souffert ! Le camp est joli, il y a des logements pour ceux qui souhaiteraient y dormir.
Nous rejoignons 2 autres français sur le camp, qui ferons du raft avec nous (Anne et Arthur).

Nous nous équipons, puis montons dans un Land Rover avec notre instructeur Miki.
Arrivés au point de départ, ce dernier nous fait à peine 3 minutes d’explications et accessoirement parle quelques mots d’anglais…donc compréhension difficile.
De plus, Anne et Arthur n’ont jamais fait de rafting…et ne connaitront jamais les règles de sécurité qui nous sont répétées en France…

Niveau condition, il y a du soleil, mais l’eau est très froide puisque nous sommes fin septembre (autour de 5 degrés). Le courant n’est apparemment pas très fort.

Point de départ du rafting sur la Tara

Environ 15 minutes après le départ, nous passons par dessus un petit rocher qui ne payait pas de mine, et là, le raft est bloqué…c’est la fameuse machine à laver dont nous avait parlé le guide aux Ménuires.
Je suis devant avec Fred, le bateau se redresse, je me retourne vers le guide, afin de voir si c’est une boutade ou pas…et son visage en dit long, j’ai bien l’impression qu’il ne gère plus rien…tout va très vite, je passe par dessus bord…
Le temps semble s’arrêter ! c’est très long, je me demande quand je vais finir par remonter…l’eau est très froide. Je sens que je remonte quand finalement je tape la tête dans le rafting…et heureusement, un courant qui passe sous le raft m’expulse vers l’avant du bateau.
Reprenons nos esprits, je dois descendre la rivière les pieds vers l’avant, ne pas paniquer…et dès que je le peux, regagner le bord…mais ça, ça sera une fois les rapides passés !

Je finis par regagner le bord, j’ai mal au crane tellement l’eau est froide.
Quand j’étais à l’eau, j’ai vu le bateau passé…mais seulement avec Fred et une amie de Miki (qui je l’apprendrai après n’y connaissais rien !)…
Où est Miki, où sont les 2 français ?
Nous finissons par nous retrouver tous les 4 et à longer la rivière pour remonter dans le rafting qui est beaucoup plus bas.

Une grosse frayeur pour moi…nous finissons la balade tranquillement, avec un ou 2 arrêts cascade / paysage, je crois que tout le monde s’est fait peur !

Rafting sur la Tara
Rafting sur la Tara
Gorges de la Tara

Toute cette balade se fait à cheval sur la frontière bosniaque.

A l’arrivée, un pont sépare le Monténégro et la Bosnie…nous aurions aimé faire une photo (du panneau de la frontière bosniaque), mais les douaniers bosniaques étaient tout à fait hostiles à cette idée !

Nous retournons au camp pour prendre un repas typique préparé par les femmes du camp. C’était très bon.

Gorges de la Tara – Vue depuis le camp (Tara Grab Camp)
Tara Grab Camp
Entrée
Plat
Dessert (feuilleté aux pommes)

Après le repas, nous reprenons la route, il est déjà 15h.

Cette sortie rafting nous aura coûté 45€, comprenant le rafting (demi-journée), le repas et le transfert (prix par personne).

Nous finissons tranquillement notre journée, car nous sommes épuisés 🙂

L’anecdote sur le retour : nous sommes bloqués derrière 2 véhicules dont un camion chargé de bois. Certains derrière nous s’impatientent. à l’entrée d’un tunnel, dans un virage, un monténégrin se décide à doubler tout le monde quand une voiture arrive en face…
Bilan un jolie frayeur, nous passons à 3 sur 2 voies de montagne, ça doit être normal puisque personne ne dit rien. Bref, attention sur la route.

Suite : J4 – Kotor, route serpentine et le mausolée de Njegoš

2 commentaires sur “J3 – Rafting sur la Tara (Départ de Scepan Polje)

Laisser un commentaire