J5 – Seychelles – Ile de Praslin et La Digue

Ce matin, comme d’habitude, l’équipage ne nous dit pas bonjour, ou à mi-mot…
Aujourd’hui, nous devions visiter l’île Curieuse et voir ses Oiseaux, mais la météo de ces derniers jours nous fait changer de programme puisque l’île est inondée (d’après notre équipage).

Après le petit-déjeuner, nous optons donc pour la visite de la vallée de Mai (Parc national de Praslin).

Ile de la Digue
Ile de la Digue

Nous prenons donc tous ensemble un taxi (appelé par notre capitaine) pour 100 roupies par personne.
L’entrée au parc nous coûte 153 roupies par personne, à cela nous ajoutons le prix du guide…100 roupies par personne. La journée dans le parc revient plutôt cher (353 roupies par personne, soit environ 25€).

Nous y voyons différents arbres (les palmiers, les coco fesses (mâle et femelle)…), différentes sortes d’animaux (oiseaux, geckos, escargots…).

Escargot – Vallée de Mai
Vallée de Mai
Gecko – Vallée de Mai
Vallée de Mai
Gecko – Vallée de Mai
Herbe aromatique – Vallée de Mai
Oiseau ??? – Vallée de Mai
Vallée de Mai – Seychelles

Pour la petite histoire, le gecko aiderait à la pollinisation des coco fesses.

Morceau de coco fesse femelle

A savoir aussi qu’un coco fesse (le palmier) qui a un an ne possède qu’une feuille, s’il a 3 feuilles, il a 3 ans…
Le coco fesse mâle est facilement reconnaissable puisqu’il possède un grande tige, pouvant ressembler à un pénis (c’est très imagé 😉 ). La femelle produit ses coques (coco fesses) qui ressemblent à une paire de fesses.
Le coco fesse (coque) devient adulte au bout de 7 ans.

Coco fesse femelle – Vallée de Mai

Nous marchons dans la forêt, finalement, il n’y a pas grand chose à noter de plus. C’est vraiment très cher pour ce que c’est.

Vallée de Mai

Nous reprenons le taxi qui nous ramène au bateau.

Nous montons à bord pour y déjeuner.
Une fois le repas terminé, nous partons en direction de l’île Coco.

L’île Coco – Seychelles

Arrivés sur place, nous voyons que 2 courants se rencontrent autour de cette île. Forcément, cela se fait juste au niveau de la toute petite plage que possède ce morceau de terre.

Avec Élodie, nous demandons s’il est possible de nous déposer avec l’annexe près de la plage. Les courants gênants les manœuvres, l’annexe nous aura un peu rapproché mais sans plus.

A peine le temps de mettre nos palmes, masque et tuba, qu’il fallait descendre de l’annexe (dans l’eau)…bilan, nous buvons la tasse…pas facile de mettre tout notre attirail quand on n’a pas pieds et surtout que la mer est mouvementée !

Nous parvenons enfin à cette plage…nous pouvons reprendre nos esprits.

La plage de l’île Coco

Une quinzaine de minutes plus tard, nous souhaitons repartir, mais le courant est très compliqué à gérer. A peine dans l’eau, la mer vous emporte, vous met au sol, du coup plein de morceaux de corail dans les palmes, du sable dans le tuba… »agréable ».

Bref, je finis par me décider de partir de cet endroit…allez go…1ère vague…CHECK…2ème vague…déstabilisante…je me retrouve les 4 fers en l’air…je ne lâche pas ! Même si c’est désespérant de faire 5 mètres en avant pour en refaire 3 dans l’autre à cause des vagues !
C’est reparti…mais méga vague…je tombe…je m’accroche un peu partout…à peine ai-je passé la zone de « turbulence » que mon tuba se détache à nouveau ! Bim, je reprend une tasse…à la bonne vôtre…(sur le coup je commence à paniquer ! Merci pour ton aide chéri !).

Les fonds près de l’île Coco
Fonds près de l’île Coco
Fonds près de l’île Coco

Je finis par remonter sur le catamaran…et là…je remarque que j’ai la cuisse en sang ! Merci les vagues, les coraux, le sable…
Fred me dira avoir vu quelques poissons, mais pas de tortue à l’horizon. « Les courants contraires rendaient la nage difficile », dixit Fred.

Ile Coco – Seychelles

Nous nous rinçons et reprenons la mer en direction de la Digue.
En chemin nous passons devant l’île de Félicité, qui a l’air très agréable.

L’île de Félicité
L’île de Félicité
L’île de Félicité

A la Digue, nous nous préparons et allons nous balader en ville. Très peu de véhicules, mais beaucoup de vélos…pas forcément en bon état d’ailleurs !

Marina de la Digue – Un enfant aux commandes
Le catamaran dans la marina de La Digue
Fleur à la Digue – Seychelles
Dérailleur de vélo sur la Digue – Seychelles
Rues de La Digue

Nous finissons cette balade par un verre en terrasse…certains y retrouverons le Wifi…Alléluia !

Plage près de la Marina de La Digue

Nous voyons notre capitaine qui nous appelle (d’une façon désagréable) pour retourner sur le bateau…nous suivons. Nous y prenons le dîner…et hop au dodo…demain une grosse journée nous attend 🙂

Suite : J6 – Seychelles – Ile de La Digue

Un commentaire sur “J5 – Seychelles – Ile de Praslin et La Digue

Laisser un commentaire