Tour d’Europe – Jour 37 – Gênes (Italie) – Briançon (France)

Après un bon petit déjeuner sur la terrasse du Grand Hotel Savoia, nous nous apprêtons à partir. Nous négocions la gratuité du petit déjeuner du fait de ne pas avoir eu d’eau chaude hier soir. Une bonne idée puisque nous économisons 30€ ! (15€ par personne). N’oublions pas qu’il a fallu régler les 24€ de parking (12€ par moto et par jour) et 6€ de taxe de séjour.

Le buffet du Grand Hotel Savoia - Gênes

Le buffet du Grand Hotel Savoia – Gênes

Le buffet du Grand Hotel Savoia - Gênes

Le buffet du Grand Hotel Savoia – Gênes

Le buffet du Grand Hotel Savoia - Gênes

Le buffet du Grand Hotel Savoia – Gênes

La vue sur Gênes depuis la terrasse du Grand Hotel Savoia

La vue sur Gênes depuis la terrasse du Grand Hotel Savoia

Nous partons vers 10h et prenons la direction de Savone. Après avoir été bloqués par des manifestants puis par une route barrée pour les cyclistes le long du front de mer, nous finissons par prendre l’autoroute (moins de 100 kms) pour récupérer notre roadbook.

Route barrée !

Route barrée !

Nous payons 11,90€ de péage ! C’est pas donné tout de même !

Le seul point positif finalement, c’est que nous allons pouvoir attaquer la montagne, et quelle montagne…c’est magnifique ! 😍

La première surprise et une des plus plaisante, c’est la montée du col de la Lombarde depuis le côté italien. Un vrai paysage de carte postale, la forêt, le torrent, la montagne, les fleurs, les neiges éternelles…

Fred sur la SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

Fred sur la SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

Vue sur le col de la Lombarde (Italie)

Vue sur le col de la Lombarde (Italie)

Fred dans l'ascension du col de la Lombarde (Italie)

Fred dans l’ascension du col de la Lombarde (Italie)

Fred sur la SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

Fred sur la SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La Tracer sur la SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

La Tracer sur la SP255 vers le col de la Lombarde (Italie)

Arrivés au col de la Lombarde, la vue côté italien est jolie. Il y a beaucoup de monde en ce jour ensoleillé, les motards sont de sortie 🙂

J’échange avec un motard, qui nous dit avoir fait la route des écoliers (en clair, qu’il a beaucoup roulé). J’ai osé lui dire qu’on l’avait aussi faite mais depuis la Grèce. Ca a du être trop « violent » puisqu’il a arrêté de me parler 😏

Enfin, je tiens tout de même à la remercier puisque grâce à lui, nous avons gagné (quelques mois après) un an d’abonnement au magazine roadtrip via leur concours de photos.

La photo victorieuse au col de la Lombarde

La photo victorieuse au col de la Lombarde

Nous reprenons la route et nous dirigeons vers Isola 2000, la route est vraiment plaisante. Le retour en France est moins difficile quand on passe par les Alpes, on en aurait presque oublié la beauté de notre pays 😉

Nous recherchons un endroit pour déjeuner, c’est un peu compliqué puisqu’il est 14h30 (ça nous change de la Grèce !).

A Isola 2000, il est trop tard au « vieux chalet » à Isola 2000, les cuisines sont fermées.

Nous décidons de nous arrêter à Isola. La personne du restaurant « hôtel de France » nous prévient qu’il lui reste des « sandwiches SNCF » (sandwiches triangles). Le repas nous coûtera 20€ (avec une glace et une boisson), nous redescendons un peu de notre petit nuage.

Après ce « merveilleux repas », nous repartons tranquillement vers le col de la Bonette et puis c’est parti et « sucette » tellement la route est belle, une bonne petite arsouille en fait 😀

En route pour le col de la Bonnette

En route pour le col de la Bonnette

En route pour le col de la Bonnette

En route pour le col de la Bonnette

L’ascension est plutôt longue, mais comme on dit « plus c’est long, plus c’est bon » 😋

Arrivé au col, vous avez la possibilité de monter au sommet, où se trouve une table d’orientation. La vue y est magnifique et surtout donne sur les montagnes au loin.

Route de la Bonette

Route de la Bonette

Vue depuis le col de la Bonette

Vue depuis le col de la Bonette

Vue depuis le col de la Bonette

Vue depuis le col de la Bonette

Nous repartons en direction du fort militaire de Tournoux. Le but est de le prendre en photo, enfin ça, c’était sans compter le fait qu’on s’est retrouvé avec d’autres moto (une GS et une Ducat’). C’était plus fort que nous, on a fait la descente ensemble, Fred et la GS se font plaisir 😉

Ça c'était avant de se retrouver dans un guet apens - Col de la bonette

Ça c’était avant de se retrouver dans un guet apens – Col de la bonette

Enfin, autant dire que c’était très sympa, d’après Fred « nous avons encore du chemin à faire pour rouler comme ça » car la GS roulait proprement.

Après être passé au col de Vars, nous sommes arrivés au col d’Izoard via la fameuse casse déserte. Nous en profitons pour prendre des photos de ce lieu mythique (pour les fans de tour de France) Nous n’y restons pas longtemps car il y a beaucoup de vent, l’air est glacial (nous avons perdu l’habitude de la fraicheur alpine).

La casse déserte - Col d'Izoard

La casse déserte – Col d’Izoard

La casse déserte - Col d'Izoard

La casse déserte – Col d’Izoard

Col d'Izoard

Col d’Izoard

Nous arrivons enfin à Briançon pour rejoindre notre chambre d’hôtes. Il s’agit d’une chambre à l’étage d’une maison de famille, cela ressemble beaucoup à la chambre de l’enfant qui a quitté la maison, une sorte de « sanctuaire » avec toutes ces photos.

La salle de bain comprend une baignoire d’angle où il est indiqué qu’il ne faut pas prendre de bain. Nous avons donc pour idée d’y prendre une douche mais ça c’était sans compter sur le tuyau trop court et l’absence de rideau…si vous voulez une astuce pour transformer votre salle de bain en piscine, invitez-moi 😁

Adresse du logement :

Chambre d’Hôtes l’Orée du Cochy
12 L’Orée du Cochy, Rue de la Maisonnette
05100 Villar-Saint-Pancrace

 

La vidéo du jour…quand tu veux rouler mais que tu ne gères pas tout à fait !

 

Les points d’intérêt :

  • Savone : Nouvelle Cathédrale di Santa Maria Assunta, XVIème siècle, 3€
  • Col de la Bonette : Panorama exceptionnel (2715 mètres). Route qui en fait le tour atteint 2802 mètres, 2ème route goudronnée la plus haute d’ Europe (1ère en Espagne, Sierra Nevada). Froid glacial.
  • Condamine-Châtelard : Passage en-dessous du fort militaire de Tournoux
  • Prats : « Demoiselles coiffées » rochers en forme champignons. (après le hameau)
  • Col de Vars : Monument commémore la restauration de la route par les troupes alpines fin du 19ème siècle.
  • Peyre Haute : 100 mètres en amont, grimper sur le talus (15 min A/R) pour la table d’orientation avec vue sur tous les sommets.
  • Col d’Izoard : Col mythique du tour de France. Un monument témoigne de la reconnaissance envers l’armée des Alpes qui a construit ce passage, un des plus élevés de la route des Grandes Alpes. Monter aux pupitres d’orientation (15 min A/R) au dessus de la route, panorama. Plus bas on aperçoit le refuge Napoléon. Reconnaissant de l’ accueil reçu à Gap pendant les Cents-Jours, Napoléon Ier légua au département une somme destinée à la construction de refuges aux cols les plus difficiles en hiver.
  • Briançon : Ville la plus haute de France. Ville haute, fort et chemin de ronde.

Les chiffres de la journée :

  • Nombre de kilomètres :  418,2 kms
  • Budget essence Céline (MT09 Tracer) : 25,29€
  • Nombre de litres (MT09 Tracer) : 15,72L
  • Budget essence Fred (VFR 1200) : 27,27€
  • Nombre de litres (VFR 1200) : 16,95L
  • Budget alimentation (pour 2) : 36,56 €
  • Budget couchage (Chambre d’Hôtes l’Orée du Cochy) : 65 €

Les chiffres depuis le départ du trip :

  • Nombre de kilomètres : 9269 kms
  • Budget essence Céline (MT09 Tracer) : 615,91€
  • Nombre de litres (MT09 Tracer) : 437,04L
  • Budget essence Fred (VFR 1200) : 649,86€
  • Nombre de litres (VFR 1200) : 469,57L
  • Budget alimentation (pour 2) : 1565,99€
  • Budget couchage : 1760,97€
  • Nombre de nuit en hôtel : 18
  • Nombre de nuit en camping : 17

L’itinéraire (340 kms) :

Itinéraire du jour 37 - Gênes - Briançon

Itinéraire du jour 37 – Gênes – Briançon

Suite : (A venir) Tour d’Europe – Jour 38 – Briançon (France) – La Clusaz (France)

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.